22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:43

6a010534a85cc1970b014e6001753c970c-320wi.jpgLa présidentielle n’est pas encore terminée, mais déjà les indicateurs économiques nous informent de retombées positives du premier thème de campagne lancé par François Bayrou, le produire en France.


Dans un premier temps, on a entendu beaucoup de responsables politiques ou de journalistes critiquer ce thème, puis le reprendre à leur compte. Encore une fois, François Bayrou avait vu juste.  Il existe en France des consom’acteurs prêts à payer un peu plus cher pour acheter local.


La campagne aura eu le mérite de réveiller les consciences des citoyens. Si on donne les moyens de discerner les produits fabriqués en France des autres, alors, le citoyen devient acteur et achète local. Les chiffres sont parlants : le trafic sur la toile s’est développé autour de ces thèmes et les sites mettant en avant le made in France se multiplient. Tout ceci profite aux artisans et aux PME situées aux quatre coins de l'hexagone. C’est un moyen de rééquilibrer notre économie, sans jamais l’enfermer, et de sortir de la crise que connait le pays.


La fréquentation des sites comme 100pour100-madeinfrance.fr, alittlemarket.com, france-reference.fr, madine-france.com… est en augmentation de 40 à 50%, le chiffre d’affaires de 20 à 30%... le sujet du made in France est devenu aujourd’hui porteur et on peut féliciter les pionniers de cette revalorisation économique.


Cette analyse prouve que l’image de marque de nos produits est essentiel, il faut améliorer l’image de marque de la France mais les entreprises doivent également travailleur leur image. La qualité, l’image et l’innovation sont les trois piliers qui permettront de continuer à produire français.

Partager cet article

Published by David Guillerm - dans France
commenter cet article

commentaires

Sylvain 07/08/2012


Effectivement les sites spécialsés voient leur fréquentation augmenter mais on voit aussi beaucoup de nouvelles initiatives se créer. Et effectivement, je pense que leur force vient de l'image et
l'identité qu'elles se créent.


Je pense à des sites qui misent sur le rétro et le style dit "français" comme vacancesfrancaises.com, bleu-de-chauffe.com, calepino.fr


Il est clair que les entreprises françaises, si elles veulent réussir, ont intérêt à créer de nouveaux modèles économiques.

Profil

moi2

Nous sommes aujourd’hui face à une crise économique, sociale et environnementale sans précédent. Dans cette période confuse où les puissants voudraient nous faire croire que seule une mondialisation sans barrière pourrait nous aider, nous nous devons de leurs rappeler qu'ils sont là pour protéger leurs concitoyens et améliorer le niveau de vie de tous. De nouveaux modèles sont sur le point d’émerger et ceux-ci sont les proies de lobbies de toutes sortes. Il est impossible de savoir quel sera le modèle majoritaire de demain mais notre époque donne la possibilité à chacun d'entre nous d’influencer sa forme, c’est pourquoi nous devons combattre ces idées moutonnières qui privilégient les profits et la croissance face à un modèle plus durable et égalitaire pour les Hommes et à la redistribution des richesses.

David Guillerm,

Président des Jeunes Démocrates de Bretagne

Recherche

Web 2.0

mail2facebook.pngtwitter.pngnewsletter.jpgrss.pngmodem.jpgjdem.jpgecologie.jpgbreizhio.jpgmobile.png 

Suivez-moi sur Twitter

S'abonner à davidguillerm sur Twitter

 

Le Lab Démocrate

Rejoignez nous!

Clics


 

Wikio - Top des blogs - Politique 

Classement local
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog